Image
Verbier Wine Festival - Cépage Pinot Noir

Cépages de l'arc alpin

Ce petit lexique a été rédigé par le Dr José Vouillamoz pour swisswine.ch. Il n'est pas exhaustif mais propose une brève explication des cépages les plus représentés dans l'arc alpin.

  • Aligoté

    Blanc

    L'Aligoté est un croisement naturel Pinot × Gouais Blanc apparu vers la fin du 18ème siècle dans la vallée de la Saône en Bourgogne (F), C'est donc un frère du Gamay, du Chardonnay, du Melon et d'autres cépages moins connus. Son nom dériverait de Gôt, un vieux synonyme du Gouais Blanc, son géniteur autrefois très répandu et désormais presque éteint. Précoce et sensible aux maladies fongiques, avec des rendements variables selon les terroirs, l'Aligoté est planté surtout en Côte d'Or et dans le Chablis en Bourgogne, où on l'utilise également pour faire du kir. En Suisse, on le trouve principalement à Genève, où il donne des vins à l'acidité naturelle rafraîchissante.

  • Altesse

    Blanc

    L'altesse serait originaire du sud-est de la France et aurait pour prestigieuse famille la syrah, la mondeuse, le viognier, la marsanne ou la roussanne.

  • Amigne

    Blanc

    Cépage autochtone du Valais (Suisse), l'Amigne a été mentionnée vers la fin du 17ème siècle entre Sierre et Sion, avant de s'établir à Vétroz qui est devenu sa terre de prédilection (on y trouve le 70% des surfaces d'Amigne au monde). Bien qu'ayant le Savagnin Blanc (Heida ou Païen en Valais) et le Gouais Blanc comme possibles grands-parents, l'Amigne est orpheline. Sa supposée origine romaine ne repose sur aucun élément sérieux. Sensible à la coulure et au millerandage, ce cépage caméléon peut donner des vins secs, moelleux ou doux (flétris), dont le taux de sucre est indiqué à Vétroz par un macaron illustrant 1-2-3 abeilles.

  • Arvine

    Blanc

    Ce cépage emblématique du Valais (Suisse) était déjà mentionné en 1602 sous le nom d'Arvena, ce qui pourrait signifier "parvenu, juste arrivé". Cette étymologie s'expliquerait par le fait que ce cépage est orphelin, le test ADN ne lui ayant pas trouvé de parents. Sa prétendue origine romaine ne repose sur aucun argument sérieux. Appelée souvent Petite Arvine, en opposition à la Grosse Arvine dont elle est probablement un ancêtre, l'Arvine est presque exclusivement cultivée en Valais où elle donne des vins secs ou doux ("flétris") de stature internationale, aux arômes d'agrumes et à l'acidité vivifiante. On la trouve aussi en trace dans d'autres cantons suisses, ainsi qu'au Val d'Aoste (I) et en France.

    Noms associés: Petite Arvine

  • Assemblage blanc

    Blanc
  • Assemblage Mixte

  • Assemblage rouge

    Rouge
  • Bondola

    Rouge

    Autrefois le cépage le plus répandu au Tessin (Suisse) où il était déjà mentionné en 1785, la Bondola a été rapidement supplantée par le Merlot introduit en 1906 après la crise phylloxérique. Le test ADN a démontré que la Bondola et le Briegler de Suisse allemande sont identiques. Cépage aux tannins rustiques et à l'acidité prononcée, il n'est aujourd'hui cultivé qu'au Tessin, en particulier dans le Sopraceneri où il donne des vins fruités, croquants, au caractère alpin.

    Noms associés: Briegler

  • Cabernet Franc

    Rouge

    Bien qu'étant un des cépages principaux des grands vins de Bordeaux (F), le Cabernet Franc trouve ses origines ancestrales dans le Pays Basque espagnol, d'où il a essaimé en Gironde, puis dans la Loire où il est devenu l'un des rouges les plus cultivés. Le test ADN a révélé qu'il est le géniteur du Cabernet Sauvignon, du Merlot et de la Carmenère.
    En Suisse, ce cépage de maturité moyenne et peu aux maladies fongiques est cultivé en particulier en Romandie et au Tessin, où il donne des vins aux arômes de violettes, marqués par les tannins avec des notes plus ou moins herbacées selon les rendements.

  • Cabernet Sauvignon

    Rouge

    Figure de proue de Bordeaux (F), le Cabernet Sauvignon est l'un des cépages les plus répandus au monde. La découverte inattendue de sa parenté en 1997 fit grand bruit: il s'agit d'un croisement naturel entre le Cabernet Franc et le Sauvignon Blanc, croisement qui a probablement eu lieu en Gironde avant le 18ème siècle. C'est donc un demi-frère du Merlot et de la Carmenère. En Suisse, ce cépage sensible aux maladies fongiques est cultivé essentiellement pour faire des assemblages bordelais (avec du Cabernet Franc et du Merlot), apportant des notes de cassis et de mûres.

  • Chardonnay

    Blanc

    Croisement naturel Pinot × Gouais Blanc, le Chardonnay est probablement né en Saône-et-Loire (F) où il est mentionné à la fin du 17ème siècle. Sa parenté en fait un frère du Gamay, de l'Aligoté, du Melon et d'autres cépages moins connus, et permet de comprendre pourquoi il a été longtemps confondu avec l'Aligoté et le Pinot Blanc. Son nom vient du village Chardonnay près de Mâcon (Bourgogne). Cépage précoce et sensible aux maladies, il faut lui réserver les sols calcaires bien exposés, mais pas trop secs. En Suisse, il produit des vins dont les arômes sont très variables selon le terroir et la vinification, allant du citron vert au beurre vanillé.

    Noms associés: Clävner

  • Chasselas

    Blanc

    Emblématique de la Suisse romande, le Chasselas est un très vieux cépage originaire de l'arc lémanique où il était déjà connu sous le nom de Fendant au 17ème siècle, en référence à ses baies qui se "fendent" sous la pression des doigts. Le canton de Vaud a petit à petit abandonné le nom du cépage au profit des appellations de villages ou de crus, si bien que depuis 1966 le nom de Fendant est protégé à usage exclusif pour le Valais, où le cépage a été introduit en 1848. Formidable révélateur de terroirs, le Chasselas ou Fendant est le cépage blanc le plus répandu de Suisse, cultivé principalement dans les cantons de Vaud, Valais, Genève et Neuchâtel. Précoce et délicat tant à la vigne qu'à la cave, le Chasselas donne des vins subtils et élégants, à savourer en apéritif comme en gastronomie. 

    Noms associés: Fendant, Gutedel

  • Completer

    Blanc

    Vieux cépage des Grisons (Suisse) où il était déjà mentionné en 1321 à Malans près de Coire, le Completer tire son nom de completorium, l'office du soir des moines bénédictins qui étaient alors autorisés à en boire un verre en silence. Dans le Haut-Valais, le Completer a donné naissance au Lafnetscha avec lequel il a souvent été confondu. Cépage tardif, bénéficiant du foehn, le Completer produit des vins puissants et riches, dont l'acidité naturelle considérable permet un grand potentiel de vieillissement. Il avait presque disparu dans les années 60, et aujourd'hui de rares vignobles de Completer subsistent en Suisse, principalement aux Grisons, mais aussi à Zurich et, depuis tout récemment, en Valais.

  • Cornalin

    Rouge

    Appelé traditionnellement Rouge du Pays, ce vieux cépage du Valais (Suisse) a été rebaptisé Cornalin en 1972, en empruntant le nom d'un cépage du Val d'Aoste. Emprunt manifestement prémonitoire, puisque le test ADN a démontré qu'il s'agit d'un croisement naturel entre deux cépages valdôtains, le Petit Rouge et le Mayolet. Né au Val d'Aoste, il a probablement été introduit en Valais il y a fort longtemps par le Grand-Saint-Bernard, alors qu'il a disparu dans sa vallée d'origine. Au bord de l'extinction en Valais, il a été sauvé par une poignée de passionnés dans les années 1970, si bien qu'il est devenu aujourd'hui le rouge emblématique du Valais où il est exclusivement cultivé. Difficile à la vigne, avec des rendements variables, le Cornalin donne des vins colorés, fruités et juteux, avec des tannins soyeux et une amertume positive.

    Nom associé: Rouge du pays.

  • Cornalin (Val d'Aoste)

    Rouge

    A ne pas confondre avec le Cornalin du Valais. En effet le nom Cornalin a été emprunté au Val d'Aoste dans les années 60, alors qu'on croyait le cépage disparu, pour rebaptiser un cépage de qualité mais au nom peu prestigieux, le Rouge du Pays.

  • Diolinoir

    Rouge

    Croisement artificiel Robin Noir × Pinot Noir, le Diolinoir a été obtenu en 1970 au centre de recherches d'Agroscope à Pully (Suisse) afin d'intensifier la couleur du Pinot Noir. Il tire son nom de ses parents, le Robin Noir étant appelé Rouge de Diolly en Valais. Résistant à la pourriture grise, il donne des vins puissants et corsés, souvent utilisés en assemblage.

  • Diolle

    Rouge

    La Diolle est un vieux cépage du Valais (Suisse), mentionné pour la première fois en 1654 dans les environs de Conthey. Jusqu'en 2007, la Diolle était considérée comme disparue, jusqu'à ce que deux ceps survivants soient découverts dans un mur de vigne à Savièse. Le test ADN indique qu'il s'agit d'un enfant de la Rèze. Ce cépage ressuscité a été planté par Didier Joris et José Vouillamoz en 2015, aussi faudra-t-il attendre 2018 pour le premier vin de ce « nouveau vieux » cépage du Valais.

  • Divico

    Rouge

    Croisement artificiel Gamaret x Bronner, le Divico a été obtenu en 1996 au centre de recherches d'Agroscope à Pully (Suisse) afin de créer un cépage multi-résistant pour lutter plus écologiquement contre le mildiou, l’oïdium et la pourriture grise. Nommé en l’honneur d'un chef helvète historique, le Divico permet de réduire drastiquement l’utilisation des produits phytosanitaires. De maturation tardive comme le Gamaret, le Divico produit des vins très riches en couleur et en tannins, et il peut être utilisé en mono-cépage ou en assemblage. Disponible chez les pépiniéristes viticoles dès 2015.
    Noms associés: (IRAC 2091)

  • Divona

    Blanc

    Né de l’union du Bronner (cépage allemand) et du Gamaret, le cépage blanc Divona est le fruit de 20 ans de patiente et minutieuse sélection réalisée par l'institut de recherche Agroscope. Le Divona bénéficie d’un très bon potentiel œnologique et d’une résistance à la pourriture grise grâce au Gamaret. Le cépage du Bronner le protège fortement contre le mildiou et l’oïdium (maladies causées par des champignons).

    L’IRAC 2060, nom de code du Divona, a été sélectionné parmi des milliers de candidats sur la base de critères concernant tant la vigne que le vin: résistance aux maladies, adaptation au climat, capacité de production et teneur en sucre. Ce nouveau cépage partage les mêmes parents que le Divico – le frère rouge du Divona.

  • Fumin

    Rouge

    Le Fumin est un cépage rouge autochtone de la région alpine du Val d'Aoste dans le nord de l'Italie. Selon les dernières analyses ADN, il existe un lien génétique direct avec la variété Vuillermin. Un vin réputé rustique, souvent utilisé dans les assemblages.

  • Gamaret

    Rouge

    Croisement artificiel Gamay × Reichensteiner, le Gamaret a été obtenu en 1970 au centre de recherches d'Agroscope à Pully (Suisse) dans le but de créer un cépage similaire au Gamay, mais plus résistant et riche en couleur. Officiellement commercialisé en 1990, c'est un frère du Garanoir et du Mara. Nommé d'après ses parents, le Gamaret est précoce et offre une grande résistance à la pourriture grise. Cultivé surtout en Suisse, mais autorisé dans le Beaujolais (F) depuis 2008, ses vins sont colorés, épicés, très tanniques, et sont souvent utilisés en assemblage.

  • Gamay

    Rouge

    Croisement naturel Pinot × Gouais Blanc, le Gamay est probablement né en Bourgogne (F) où il est déjà mentionné (et banni...) en 1395. Sa parenté en fait un frère du Chardonnay, de l'Aligoté, du Melon et d'autres cépages moins connus, et permet de comprendre pourquoi il a été longtemps confondu avec le Pinot Noir, en particulier en Suisse romande où les deux étaient nommés Dôle. Son nom vient du village Gamay près de Saint-Aubin en Côte d’Or (Bourgogne). Cépage précoce et sensible aux maladies, ses rendements doivent être maîtrisés sur les sols trop riches. En Suisse, où l'on en trouve un ancien biotype nommé Plant Robert à Lavaux, c'est un cépage important qui produit des vins aux notes de cerises rouges et de pivoine.

  • Gewürztraminer

    Blanc

    Mutation aromatique du Savagnin Rose, lui-même étant déjà une mutation de couleur du Savagnin Blanc (Heida ou Païen en Valais), le Gewürztraminer tire son nom de Gewürz qui veut dire épice en allemand et de Traminer=Savagnin en Allemagne. Observé pour la première fois en 1827 dans le Rheingau (D), cette mutation a été multipliée et propagée dans le monde entier.
    Précoce, adapté aux climats frais, le Gewürztraminer est peu cultivé en Suisse, où il donne des vins riches, avec de puissants arômes de pétale de rose et de litchis.

  • Gringuet

    Blanc

    Le Gringet est un cépage blanc, endémique, du vignoble de Savoie. Il est essentiellement cultivé dans la vallée de l'Arve et plus précisément dans le vignoble d'Ayze (AOC). Seule cette appellation exploite ce cépage sur une superficie qui ne représente aujourd'hui qu'une vingtaine d'hectares.

  • Grüner Veltliner

    Blanc

    Le Grüner Veltliner est un cépage de vin blanc d'Autriche particulièrement répandu en Basse-Autriche, en particulier dans les régions de Vienne, du Burgenland et la Styrie. Hors de cette contrée, il n'est que peu connu mais on le rencontre également dans quelques régions de République tchèque et de Hongrie, l'Allemagne, de Slovaquie et l'Italie. En 2007, l'analyse de l'ADN a confirmé que le Grüner Veltliner était un croisement naturel de Savagnin (Traminer) et d'un cépage obscur autrichien du village de Sankt Georgen am Leithagebirge situé près d'Eisenstadt dans la région du Burgenland dans l'est de l'Autriche.

  • Himbertscha

    Blanc

    Cépage rarissime du Haut-Valais (Suisse), le Himbertscha est un enfant naturel de l'Humagne Blanc, et un demi-frère du Lafnetscha, autre curiosité haut-valaisanne. Son nom ne vient pas de Himbeer (framboise) mais du dialecte "im Bercla" signifiant "dans la treille". Il a été sauvé de l'extinction dans les années 1970 par Josef-Marie Chanton, qui en est toujours le seul producteur au monde avec une minuscule vigne. Son vin est élégant, haut en acidité, avec d'étranges notes muscatées.

  • Humagne Blanc

    Blanc

    L'Humagne Blanc a été mentionné en Valais (Suisse) dans un parchemin en 1313 aux côtés de la Rèze, ce qui en fait un des plus anciens cépages d'Europe. Le test ADN a montré qu'il est le parent du Lafnetscha et du Himbertscha, et qu'il pourrait avoir des origines ancestrales dans les Pyrénées-Atlantiques (F). Son nom dériverait du grec hylomaneus=foisonnant. Il n'a génétiquement rien à voir avec l'Humagne Rouge. Cépage tardif et vigoureux, l'Humagne Blanc était l'un des cépages les plus répandus en Valais jusqu'au 19ème siècle. Ses vins sont délicats, élégants, avec des notes de noisettes, tirant sur la résine avec l'âge.

  • Humagne Rouge

    Rouge

    Sans parenté aucune avec l'Humagne Blanc, ce cépage introduit vers la fin du 19ème siècle en Valais (Suisse) depuis le Val d'Aoste (I) a été confondu depuis les années 1970 avec le Petit Rouge d'Aoste, jusqu'à ce que les tests enzymatiques et génétiques l'identifient en 1999 au Cornalin d'Aoste, auquel le Rouge du Pays avait emprunté le nom en 1972. Il est justement issu d'un croisement naturel qui a eu lieu au Val d'Aoste entre le Rouge du Pays et un cépage inconnu. En Suisse, l'Humagne Rouge est cultivé presque exclusivement en Valais, où il donne des vins avec un caractère bien trempé, aux notes de feuilles de vigne séchées, de violette, avec un côté sauvage.

  • Jaquère

    Blanc

    La jacquère est un cépage blanc tardif. En France, il est le plus répandu en Savoie et est utilisé plus marginalement dans le Bugey et dans le Dauphiné. Il donne un vin frais et léger, à boire jeune. C'est le cépage traditionnel et quasi exclusif de l'apremont de Savoie.

  • Kerner

    Blanc

    Croisement artificiel Schiava Grossa × Riesling obtenu en 1929 au centre de recherches de Weinsberg dans le Bade-Wurtemberg (D), le Kerner a été nommé en l'honneur du docteur Justinus Kerner qui écrivait des chansons à boire. Productif et sensible à l'oïdium, il résiste bien au froid. En Suisse, ses vins rappellent le Riesling, avec une acidité plus faible.

  • Lafnetscha

    Blanc

    Mentionné déjà en 1627 dans le Haut-Valais (Suisse), le Lafnetscha est né d'un croisement naturel entre l'Humagne Blanc du Valais et le Completer des Grisons, ce qui en fait un demi-frère du Himbertscha. Son nom viendrait de Laff-nit-scha, forme dialectale de laff es nicht schon (= ne le bois pas trop tôt), en référence à son acidité élevée. Cultivé exclusivement dans le Haut-Valais, cette rareté locale de maturité moyenne donne des vins secs, à l'acidité soutenue, aux notes de pomme et de sureau.

  • Lagrein

    Rouge

    Le Lagrein est un cépage de raisins noir cultivé dans le Haut-Adige. Des analyses génétiques ont montré une parenté entre le Lagrein et le Teroldego ainsi que le Marzemino. Il produit des vins épicés avec une pointe d'amertume, peu de tanins et rustique

  • Marsanne Blanche

    Blanc

    Originaire de la vallée du Rhône (F), nommée d'après un village près de Montélimar dans la Drôme, la Marsanne a été introduite vers 1845 à Sion en Valais où elle a conservé le nom d'Ermitage ou Hermitage, en référence au fameux vignoble de la Drôme. Le test ADN suggère que la Marsanne est un parent ou un enfant de la Roussanne. De maturité moyenne, la Marsanne est très productive, avec des grappes très grandes, susceptibles aux maladies fongiques. En Suisse, elle n'est cultivée pratiquement qu'en Valais, où elle donne des blancs secs ou doux, avec des arômes de liqueur de framboise, et une grande capacité de garde.

    Noms associés: Ermitage, Hermitage

  • Marselan

    Rouge

    Le marselan est un cépage noir de cuve, originaire de France, résultat du croisement (métissage) des cépages cabernet sauvignon et grenache noir. Il a été créé en 1961, près de Marseillan par les chercheurs de l’INRA et de l’ENSAM. Il a été introduit principalement dans le vignoble du Languedoc, de la Vallée du Rhône, en Espagne ainsi que sur la côte nord de la Californie, en Suisse et en Israël.

  • Mayolet

    Rouge

    Mayolet is a red vat variety cultivated in the Aosta Valley in the municipalities of Charvensod, Saint-Pierre and Quart at an altitude of up to 700 m. Its early bud break exposes it to spring frosts. It is susceptible to gray rot and matures early.

  • Merlot

    Rouge

    Cépage de la Gironde (F), le Merlot fait partie de l'assemblage des grands vins de Bordeaux. Son nom viendrait du merle qui apprécierait particulièrement ses baies. Ses parents ont été découverts par le test ADN: c'est un croisement naturel entre le Cabernet Franc et la Magdeleine Noire des Charentes, un vieux cépage qui a récemment frôlé l'extinction. Le Merlot est un demi-frère du Cabernet Sauvignon, du Malbec (Cot) et du Carmenère. En Suisse, ce cépage facile à cultiver mais sensible au mildiou a été introduit au milieu du 19ème dans le canton de Vaud, mais c'est au Tessin qu'il a fait florès en devant l'emblème du canton après son introduction en 1906, suite à l'apparition du phylloxéra.

  • Mondeuse Blanche

    Blanc

    Vieux cépage de la Savoie (F), la Mondeuse Blanche a longtemps été considéré à tort comme une mutation de la Mondeuse Noire, nettement plus répandue. En réalité, le test ADN a démontré que la rare Mondeuse Blanche est la mère naturelle de la Syrah par un croisement avec la Dureza d'Ardèche, et en enfant ou un parent de la Mondeuse Noire et du Viognier. En Suisse, il n'existe que quelques parcelles de ce cépage discret, tardif, donnant des vins assez neutres et riches en alcool. 

    Noms associés: Dongine

  • Mondeuse Noire

    Rouge

    Vieux cépage de la Savoie (F), la Mondeuse Noire tiendrait son nom de Maldoux, en référence à son acidité naturelle élevée. Le test ADN a mis en évidence un lien parent-enfant avec la Mondeuse Blanche, ce qui place la Mondeuse comme la demi-sœur ou la grand-mère de la Syrah, et ce qui explique pourquoi elle est souvent appelée Grosse Syrah. En Suisse, la Mondeuse Noire était répandue avant le 19ème siècle sur l'arc lémanique et en Valais sous le nom de Gros Rouge. Ce cépage vigoureux et sensible au maladies y trouve aujourd'hui un regain d'intérêt et donne des vins épicés aux tannins marqués. 

    Noms associés: Grosse Syrah

  • Müller-Thurgau

    Blanc

    Longtemps considéré à tort comme un croisement artificiel Riesling × Sylvaner obtenu par le Suisse H. Müller en 1882 en Allemagne, le test ADN a démenti cette parenté en montrant en 2000 qu'il s'agit en fait d'un Riesling × Madeleine Royale. Malgré tout, le nom de Riesling × Sylvaner (ou Riesling-Sylvaner) a été conservé à tort en Suisse, où ce cépage très précoce, aux rendements abondants et sensible aux maladies fongiques, donne des vins légers, aromatiques et peu complexes. 

    Noms associés: Riesling × Sylvaner

  • Muscat Giallo (Jaune)

    Blanc

    Le moscato giallo est un cépage de cuve italien blanc. Le cépage possède une saveur aromatique musquée

    Noms associés: Goldmuskateller, Moscatel, Moscato.

  • Muscat Rose

    Blanc

    Le Muscat Rose à Petits Grains est un cépage pour vin blanc qui fait partie de la famille Muscat de Vitis vinifera. Son nom vient de sa petite taille caractéristique et de ses grappes serrées, ainsi que de sa couleur de peau. C'est une variante du Muscat Blanc à Petits Grains plus commun avec une couleur rosée. Le Muscat Rouge à Petits Grains est une autre variation avec une couleur de peau plus profonde. Il est originaire de Grèce.

    Noms associés: Moscatel roxo, Moscato rosa, Rouge Frontignac, Rosenmuskateller.

  • Nebbiolo

    Rouge

    Originaire du Piémont (I) où il donne les grands vins de Barolo et Barbaresco, le Nebbiolo est l'un des plus anciens cépages d'Europe, mentionné pour la première fois en 1266. Son nom vient de nebbia=brouillard, en référence au duvet qui couvre ses baies. Le test ADN a montré qu'il a donné naissance à plusieurs cépages du nord de l'Italie, comme la Freisa et le Nebbiolo Rosé. En Suisse, ce cépage très tardif a été planté dès les années 1970, mais sa présence est anecdotique et ses vins sont très tanniques et corsés.

  • Persan

    Rouge

    Le persan est un cépage rouge français cultivé principalement en Savoie. Alors que le nom fait allusion à des origines persanes pour le cépage, il est très probablement originaire de la région Rhône-Alpes, le nom "Persan" étant une corruption du synonyme "Princens" qui est aussi le nom d'un petit hameau près de Saint- Jean-de-Maurienne en Savoie qui se distingue depuis le XVIIe siècle pour la qualité de son vignoble.

  • Petite Rouge

    Rouge

    Le petit rouge est le plus ancien et le plus cultivé des cépages autchtones rouges da la Vallée d'Aoste. Le Vien de Nus, un autre cépage local en descend. 
    Ses vins sont toujours fruités et doux, avec des arômes de petits fruits rouges, cerises et notes florales.

    Noms associés: Picciou rouge, Picciou oriou, Oriou lombard.

  • Pinot Blanc

    Blanc

    Mutation de couleur du Pinot Noir apparue indépendamment à plusieurs endroits, le Pinot Blanc a été mentionné pour la première fois en 1868 en Bourgogne (F) où il a longtemps été confondu avec le Chardonnay. En Suisse, ce cépage précoce et sensible aux maladies fongiques a été introduit dans les années 1970. Il donne des vins puissants, à l'acidité modérée, prisés pour la gastronomie. 

    Noms associés: Weissburgunder

  • Pinot Gris

    Blanc

    Mutation de couleur du Pinot Noir apparue indépendamment à plusieurs endroits, le Pinot Gris a été mentionné pour la première fois en 1711 dans le Bade-Wurtemberg (D) sous le nom de Ruländer. En Suisse, ce cépage précoce et relativement sensible au mildiou est appelé Grauburgunder en Suisse allemande, et Malvoisie en Valais, empruntant ce nom à la vraie Malvoisie italienne (Malvasia Bianca) qui était réputée pour ses vins doux. Ses vins peuvent être secs, avec des arômes de noisette et une petite amertume, ou doux (« flétri »), avec des arômes de coing et d'abricot.

    Noms associés: Malvoisie, Grauburgunder

  • Pinot Noir

    Rouge

    Cépage historique du nord-est de la France, le Pinot Noir est probablement originaire de la Bourgogne où il était déjà mentionné en 1375. En Suisse, le Pinot Noir existe historiquement dans le canton de Vaud sous le vieux nom de Servagnin déjà mentionné en 1472, puis plus tard sous Salvagnin dans les cantons de Vaud et Neuchâtel dès 1775. Dans ce dernier canton il est connu également sous les noms Técou et Cortaillod dès 1754, tandis qu'en Valais c'est sous le nom de Petite Dôle qu'il s'est répandu dès 1848. Ce cépage précoce et peu productif est le plus planté de Suisse. Ses vins de stature internationale offrent des arômes de fraise, et sont en général frais et élégants. 

    Noms associés: Blauburgunder, Klävner

  • Prié Blanc

    Blanc

    Le Prié blanc est un cépage de cuve blanc italien cultivé presque exclusivement dans la Vallée d'Aoste (Italie). Le vin de cépage valdôtain Blanc de Morgex et de La Salle est issu du cépage Prié blanc. Les ampélographes considèrent le Prié blanc comme l'un des plus anciens cépages du Val d'Aoste. Grâce à un pedigree complexe, il semble avoir une relation génétique avec la plupart des autres cépages de la région.

  • Rèze

    Blanc

    Originaire du Valais (Suisse), la Rèze fait partie des plus vieux cépages des Alpes. Déjà mentionné en Valais en 1313, son nom viendrait du nom de famille Regis, très répandu au Moyen Age en Valais, plutôt que d'un hypothétique Raetica des auteurs de l'époque romaine. Grâce au test ADN, on a pu en découvrir quelques ceps épars en Maurienne (Savoie, F) et dans le Jura français, et plusieurs de ses descendants ont été identifiés en Valais, au Piémont (I) et dans le Trentin (I). Autrefois parmi les cépages majoritaires en Valais, il ne subsiste aujourd'hui que quelques vignes de ce cépage peu productif et sensible à la pourriture, donnant des vins floraux à l'acidité prononcée. La Rèze est le cépage principal pour faire le 158 Vin du Glacier dans le Val d'Anniviers.

  • Riesling

    Blanc

    Le Riesling est un des plus anciens cépages allemands, déjà mentionné en 1435 dans le Rheingau d'où il est probablement originaire. Son nom pourrait dériver du vieil allemand rîzan signifiant "fendre", peut-être en référence aux baies qui se fendent sous la pression, comme pour le Chasselas (Fendant). Le test ADN a établi que le Riesling est l'un des nombreux enfants du Gouais Blanc, tout comme le Chardonnay, le Gamay, le Furmint, etc. qui sont donc des demi-frères du Riesling. En Suisse, ce cépage tardif, résistant au froid et au mildiou, est planté surtout en Valais et à Zurich, où il donne des vins structurés et riches en acidité, tirant sur des notes de pétrole au vieillissement.

  • Roussanne

    Blanc

    Originaire de la vallée du Rhône, la Roussanne apparaît en 1781 dans un texte sur les vins de l'Hermitage. Son nom fait référence à la couleur rousse des baies à maturité. Le test ADN suggère que la Roussanne est un parent ou un enfant de la Marsanne. De maturité moyenne, la Roussanne est sensible au vent, à l'oïdium, à la pourriture grise et aux acariens. En Suisse, la Roussanne est nettement moins répandue que la Marsanne, peut-être à tort quand on connaît les qualités aromatiques et l'acidité élevée de ce cépage, conférant aux vins une belle longévité.

  • Sauvignon blanc

    Blanc

    Originaire du Val de Loire où il est mentionné sous son vieux nom de Fiers en 1534 dans le Gargantua de Rabelais, le Sauvignon tire son nom de la vigne sauvage dont les feuilles sont similaires. Le test ADN a révélé que c'est un enfant du Savagnin Blanc, appelé Heida en Valais, un frère du Chenin Blanc de la Loire, et un géniteur du Cabernet Sauvignon par croisement naturel avec le Cabernet Franc. En Suisse, ce cépage de précocité moyenne, très vigoureux et sensible à la pourriture grise, est cultivé pratiquement dans tous les cantons, où il donne des vins hauts en acidité, marqués par des arômes de groseille et de bourgeon de cassis.

  • Savagnin blanc

    Blanc

    Originaire de la vaste région couvrant le nord-est de la France et le sud-est de l'Allemagne, le Savagnin Blanc est un très vieux cépage, connu aussi sous le nom de Traminer, qui a engendré de nombreux enfants naturels, comme le Sylvaner (Johannisberg en Valais), le Chenin Blanc, le Sauvignon Blanc, le Gru?ner Veltliner, etc. En Suisse, il est mentionné pour la première fois en 1586 dans le Haut-Valais sous le nom de Heida, signifiant très vieux et traduit en Païen dans le Bas-Valais, en référence aux temps anciens, avant l'évangélisation. Ses surfaces sont en constante augmentation car le Heida ou Païen est un vin de grande structure, avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques, doté d’un bon potentiel de vieillissement.

    Noms associés: Paien, Heida, Traminer

  • Sylvaner

    Blanc

    Originaire d'Autriche, le Sylvaner est un croisement naturel entre le Savagnin (Heida en Valais) et le Österreichisch Weiß, un vieux cépage autrichien. Son nom vient du latin silva = forêt, indiquant une prétendue origine sauvage. En Suisse, il est particulièrement cultivé en Valais où on l'appelle Johannisberg en référence à un célèbre domaine viticole du Rheingau (D). Ses vins offrent des arômes de noisette et une acidité modérée.

    Noms associés: Johannisberg, Gros Rhin

  • Syrah

    Rouge

    Née en Isère (F) d'un croisement naturel entre la Dureza d'Ardèche et la Mondeuse Blanche de Savoie, la Syrah tire son nom du latin serus = tardif, en référence à sa maturité. 
    Citée en 1781 dans le vignoble de l’Hermitage en Vallée du Rhône, c'est de là qu'elle a été introduite en Valais (Suisse) en 1921 au Domaine de l’Etat à Leytron. La majorité des vignes se trouvent encore aujourd'hui en Valais où la Syrah donne des vins de stature internationale sur les épices, le tabac blond, avec une bouche soyeuse et un grand volume.

  • Verdesse

    Blanc

    Verdesse est un cépage blanc français cultivé principalement dans la région du Bugey. Il est également autorisé dans l'AOC Vin de Savoie pour les vins produits dans le département de l'Isère. Les ampélologues pensent que la variété est probablement très ancienne et originaire des vallées du Drac et du Grésivaudan en Isère.

  • Vernatsch

    Rouge

    Vernatsch, est un cépage rouge italien qui a probablement été cultivé pour la première fois dans les régions viticoles du Tyrol du Sud et du Trentin, mais qui est aujourd'hui presque exclusivement cultivé dans des endroits escarpés et ensoleillés de la région viticole du Wurtemberg de Baden-Wurtemberg. Il est principalement connu sous le nom de Trollinger en Allemagne, de Vernatsch dans le Tyrol du Sud et de Schiava dans d'autres régions italiennes.

    Noms associés: Trollinger, Schiava ou Vernatsch

  • Vien de Nus

    Rouge

    Le Vien de Nus est un cépage rouge autochtone de la vallée d'Aoste dans une zone entre les communes d'Avise et de Donnas. Son nom fait référence à la commune de Nus. Il fait partie d'une famille de cépages typiques des régions alpines du Valais et de la vallée d'Aoste.

    Noms associés: gros rouge, gros rodzo, gros vien, gros vien de Nus, oriou gros.

Verbier Wine Festival © 2022 – Tous droits réservés – Mentions légales – Se connecter